La BA42 intervient auprès des plus jeunes

A la demande de plusieurs établissements scolaires, la Banque Alimentaire de la Loire est sollicitée pour effectuer des présentations devant des élèves de classes élémentaires et secondaires.

C’est ainsi que les bénévoles de la BA42 ont été amenés à intervenir, au mois de décembre, devant une classe de CM2 de l’école publique de Saint Just la Pendue. Les élèves ont été très intéressés par l’organisation de l’aide alimentaire mise en place par la BA42 ainsi que par les préconisations faites dans le cadre de la lutte contre le gaspillage.

A la suite de l’intervention, une collecte interne a permis de récupérer 50 kgs de denrées offertes à la Banque Alimentaire de la Loire.

Les élèves de CM2 de l'école de St Just la Pendue
                                        Les élèves de CM2 de l'Ecole de St Just la Pendue

Début février, à l’initiative d’un professeur d’Histoire et Géographie du collège Charles Exbrayat de La Grand Croix, 4 présentations de 50 mn ont été faites devant les 7 classes de 5ème de l’établissement. Ce sont plus de 200 élèves qui ont été ainsi sensibilisés à la nécessité de l’aide alimentaire dans le département. Là aussi, une collecte interne de 200 Kgs a été remise à la BA42.

Collecte au collège Charles Exbrayat de la Grand Croix
            Les représentants des classes de 5ème du collège Charles Exbrayat de La Grand Croix

Les élèves de 2 classes de Terminales Pro de l’ensemble scolaire Tezenas du Montcel de St Etienne, après avoir participé à la collecte de fin novembre en magasins, ont décidé d’organiser une collecte interne à l’établissement. Ce sont 180 kgs qui ont été récupérés et offerts à la BA42.

La multiplication de ces interventions et opérations, permet à la Banque Alimentaire de la Loire de développer sa notoriété auprès des plus jeunes et de les sensibiliser à plus de solidarité. L’augmentation des demandes faites par les professeurs ou responsables d’établissements montre que les Banques Alimentaires sont de plus en plus connues. Nous le constatons également par l’augmentation du nombre de lycéens et étudiants recrutés pour la collecte nationale. (1500 en 2018).

Tous les jeunes informés aujourd’hui sont de futurs bénévoles potentiels pour demain.